World Community Grid

Savez-vous ce qu’est le calcul distribué (aussi dit calcul partagé) ? C’est l’action de dispatcher un traitement informatique sur plusieurs CPU. Pour vulgariser, des ordinateurs et périphériques informatiques comme les smartphones se divisent le calcul d’une tâche.

Ce processus est notamment utilisé par le World Community Grid, en partenariat avec IBM (je le précise car ça annonce tout de même la couleur sur le sérieux du projet), qui regroupe plusieurs projets de recherche scientifique au sein d’un même programme de calcul distribué afin de lutter contre des maladies humaines. Le WCG présente un fort intérêt humanitaire et son objectif est de générer la plus grande grille de calcul publique au monde. Dans le cadre de son engagement à faire progresser le bien-être humain, les résultats sont versés au domaine public et partagé à la communauté scientifique mondiale.

À propos de WCG

Lorsque vous naviguez sur Facebook ou Twitter, recherchez via Google, envoyez ou lisez vos emails sur GMail ou Outlook, écoutez de la musique sur iTunes ou YouTube, regardez un film sur Netflix ou VLC, bref, votre machine, qu’il s’agisse d’un ordinateur de bureau, d’un ordinateur portable ou d’un smartphone, n’utilise pas pleinement les ressources de son processeur. Pourquoi ne pas mettre cette puissance de calcul inutilisée à profit d’une ou plusieurs causes humanitaires ? C’est ce que propose le World Community Grid par le biais d’une plateforme logicielle appelée BOINC et disponible pour les systèmes d’exploitation les plus connus : Windows, Linux, Mac OS et Androïd !

BOINC

BOINC neutralise le temps de calcul non-utilisé de votre machine et le met à disposition du WCG. Chaque tâche qui vous est automatiquement assignée est traitée en tâche de fond, en toute transparence, et le résultat des tâches terminées est ensuite envoyé par le biais de votre connexion Internet aux scientifiques, ce qui leur permet d’accélérer le rythme de leurs recherches ! En conclusion : plus il y a d’ordinateurs du monde entier qui utilisent BOINC, plus le WCG reçoit de résultats, plus la recherche scientifique s’accélère. La technologie résout les problèmes !

À titre informatif, le World Community Grid a déjà analysé différents aspects du génome humain, du VIH, de la dengue (à prononcer « dingue » et anciennement appelé grippe tropicale, fièvre rouge ou encore petit palu), de la dystrophie musculaire, du cancer, de la grippe, des rendements des cultures de riz à travers le monde et de l’énergie propre.

Aujourd’hui, en Août 2016, je fais partie des volontaires au programme World Community Grid et BOINC tourne sur sur mon ordinateur portable Dell Studio lorsque celui-ci est allumé et branché sur secteur, sur mon Samsung Galaxy Note 4 lorsqu’il est en recharge et enfin H24 et 7/7j sur mon serveur dédié. Les projets actuellement disponibles auxquels je participe sont les suivants :

  • OpenZika, pour combattre le virus Zika chez les personnes infectées. Il existe une relation entre le Zika et des troubles neurologiques graves, y compris des malformations congénitales chez l’enfant dont la mère a été infectée durant la grossesse. Le projet ciblera les protéines que le virus utilise pour survivre et se propager dans le corps ;
  • Help Stop TB, pour vaincre cette maladie infectieuse d’origine bactérienne qu’est la tuberculose. Elle est en tête des principales causes de mortalité à l’échelle mondiale ;
  • FightAIDS@Home – Phase 2, pour lutter contre le SIDA. Suite à la Phase 1, il a été diagnostiqué qu’il y avait beaucoup de faux-positifs et de faux-négatifs. La Phase 2 recourt à une méthode de simulation différente appelée BEDAM pour affiner la sélection issue lors de la première Phase ;
  • Outsmart Ebola Together, pour aider les scientifiques à développer un traitement au virus Ebola. Le virus est mortel et il n’y a pas de vaccins approuvés contre la maladie, c’est pourquoi la recherche d’un antiviral compétent est primordiale ;
  • Uncovering Genome Mysteries, pour développer de nouveaux médicaments, trouver de nouvelles sources d’énergies renouvelables, améliorer la nutrition, nettoyer l’environnement et créer de nouveaux procédés industriels écologiques. Tout cela sera probablement rendu possible grâce à l’examination de centaines de millions de gènes issus de plusieurs formes de micro-organismes ;
  • Mapping Cancer Markers, pour identifier les marqueurs associés à différents types de cancer en analysant des millions de données recueillies à partir de plusieurs milliers d’échantillons de patients cancéreux ;
  • The Clean Energy Project – Phase 2, pour trouver de nouveaux matériaux organiques pour la prochaine génération de cellules solaires et identifier les candidats les plus à même de mettre au point une technologie énergétique solaire abordable.

That being said, voici quelques liens utiles pour en apprendre davantage sur BOINC et le projet WCG :

  • World Community Grid : site officiel du projet WCG. Vous pouvez vous y inscrire individuellement mais aussi faire partie d’une équipe qui regroupe les utilisateurs sur base de différents critères aussi variés que le pays, la langue, l’affinité de personnes et groupes, etc. ;
  • BOINC : site officiel du logiciel open-source à télécharger pour commencer votre volontariat dès maintenant ;
  • BOINCstats : toutes les statistiques pour BOINC.

Alors, allez-y ! Changer le monde à notre échelle, c’est possible !